Plus d’un parent sur deux souhaite que son enfant apprenne la cryptomonnaie à l’école : explications

La crypto-monnaie ne cesse de gagner du terrain et s’institutionnalise petit à petit au sein de notre société. Aujourd’hui, de nombreuses structures financières sensibilisent les uns et les autres sur sa nécessité, y compris chez les plus jeunes. En parallèle, nous voulions savoir ce qui pousse la plupart des parents à soutenir une éventuelle matière « crypto-monnaie » dans le cursus scolaire de leur enfant.

Crypto-monnaie : de quoi s’agit-il concrètement ?

La crypto-monnaie ou actifs cryptographique est une monnaie entièrement numérique, fonctionnant grâce à la technologie de la blockchain. D’une part, elle ne possède aucun support physique (pièce ou billet). D’autre part, elle n’est pas régulée par une institution monétaire telle que la Banque Centrale Européenne (BCE). D’un point de vue rentable, la valeur finale de la crypto-monnaie dépend d’une pléthore d’éléments systémiques. Dans la vie de tous les jours, un actif cryptographique comme l’altcoin (2022) sert à acheter ou vendre des biens et des services. Par ailleurs, elle est un moyen efficace d’investir sur des marchés financiers grâce à son potentiel de hausse/revalorisation intéressant.

Des chiffres encourageants chez les parents d’élèves

Pour tenter d’évaluer l’intérêt réel des uns et des autres vis-à-vis des crypto-monnaies, un cabinet américain a récemment lancé une étude approfondie à ce sujet. Environ 900 parents d’une moyenne d’âge de 43 ans y ont participé. À ceux-là se sont ajoutés 210 diplômés de l’enseignement supérieur, âgés de 33 à 38 ans. L’adhésion au programme était conditionnée par une compréhension basique des crypto-actifs, de la technologie blockchain, des jetons NFT et du métavers, entre autres. D’après les résultats de cette enquête, plus de 64 % des parents concernés estiment que l’usage des crypto-monnaies sera inévitable dans un futur proche. Pour aller plus loin, certains parents pensent que les crypto-monnaies devraient faire l’objet d’un apprentissage à l’école (au secondaire en particulier). Quant aux anciens étudiants interrogés, 67 % d’entre eux regrettent que cet apprentissage ne soit pas obligatoire. Toutefois, ces données sont à prendre avec des pincettes puisqu’il se peut que les questions posées lors de cette enquête aient influencé les réponses des participants. D’un autre côté, les propriétaires de crypto-actifs voteront forcément pour un enseignement plus poussé. Néanmoins, cela ne change pas grand-chose au contexte actuel ; les crypto-monnaies joueront inévitablement un rôle majeur dans un avenir proche. Mieux vaut prendre le train en marche afin de ne pas être déconnecté à l’avenir…

La percée des matières digitales au détriment de l’art et la créativité ?

Et si l’introduction des matières qui permettent de se familiariser avec les crypto-monnaies se faisait au détriment des autres ? Parmi les unités d’enseignement jugées remplaçables figurent : 1) Les matières créatives (design, peinture, dessin). 2) L’art et l’histoire de l’art. 3) L’architecture. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre, les gens de divers horizons ne cessent de se documenter sur ce trésor digital qu’est la crypto-monnaie. L’intérêt est tel qu’aux USA, près d’un étudiant sur cinq utilise une partie de son prêt pour investir durablement dans une ou plusieurs crypto-actifs. Malheureusement, il arrive que cet investissement s’accompagne d’excès. Pour conclure, le recours aux devises numériques semble s’inscrire progressivement dans nos habitudes financières. Toutefois, de nombreux spécialistes recommandent de s’informer en tout point sur le sujet avant d’y investir son argent. Comme dit l’adage, un homme averti en vaut deux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.